Köln – Allemagne

Lauréats de la TANZ RECHERCHE NRW #13  :
« Architecture et danse – volume – mouvement – l’identité des structures solides et liquides»

 

Sans titre

 

Le TANZ RECHERCHE NRW#13, initié par le Kultursekretariat NRW Gutersloh, permet un espace de recherche et d’expérimentation de deux mois, avec des conditions de travail établies selon les besoins de la recherche, et sans objectif de résultat imposé. Lauréats pour une résidence de recherche pour le projet « Architecture et danse – volume – mouvement – l’identité des structures solides et liquides», c’est à Cologne que Christophe Béranger et Jonathan Pranlas-Descours ont établi leur espace de recherche sur la matière plastique, hors des studios de danse, au sein d’un atelier de sculpteur dans une friche artistique. L’entrée principale dans leur recherche : façonner le temps et l’espace à travers la matière. Donner une forme tangible et une vision architecturale de la chorégraphie, faisant échos aux concepts de Michel Foucault : l’hétérotopie, les espaces autres.


A la recherche d’une substance aux propriétés autant liquide que solide destinée à s’inclure dans l’écriture chorégraphique, les deux artistes en sont venus rapidement à travailler sur la cire. Cette substance est devenue la matière première de leur recherche, notamment grâce à la proximité de l’usine TROMM, spécialisée dans la cire, paraffine et ses produits dérivés. Un dialogue entre artistes et ingénieurs industriels s’est ainsi établit, croisant les connaissances et prenant en compte les contraintes liées à la discipline de chacun.

 

 

 

Les premières idées disparaissent au fil de l’expérimentation, des nouvelles idées surgissent.Le passage du liquide au solide devient la piste de travail à poursuivre. L’espace de transformation, de métamorphose est exploré.Les principes d’architecture deviennent mouvants et organiques. Les états de la matière sont listés et établissent des contraintes pour la recherche chorégraphique. La temporalité que dicte la cire devient la temporalité du processus, et fonde la dramaturgie. La cire devient le sol, le partenaire, la mesure du temps, le costume…

 

Danse et science, artistes et chercheurs, sont les fondements de cette recherche : plusieurs semaines d’essais techniques en collaboration avec l’artiste plasticienne Laurianne Seux ont été nécessaires pour apprivoiser la matière. La costumière Marion Jouffre ainsi que la vidéaste/photographe Chloë Champion sont également invitées quelques jours autour de ce travail. A l’issue de ces deux mois de résidence, deux ouvertures au public permettent un partage du processus à l’œuvre, et permettent un échange sur les enjeux de cette recherche. Tous les éléments pour aboutir à la création d’une pièce chorégraphique sont réunis. Ce travail sera « Exuvie », création 2014 de SINE QUA NON ART.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Résidence du 1er mai au 30 juin 2013

Partenaires: Tanzrecherche NRW, NRW KULTURsekretariat, tanZkoeln, tanZbüro Köln, Quartier am Hafen, Westwerk Immobilien