• juin
  • lundi 15
  • Représentation
  • Des ailleurs sans lieux
  • Dance Week Zagreb
  • 20H30
  • juillet
  • samedi 04
  • au dimanche 26
  • Représentation
  • Topie impitoyable
  • Festival Avignon Off
    Le grenier à sel
    (relâche le 8 et 20 juillet)
  • 17H10
  • septembre
  • jeudi 10
  • et, samedi 12
  • Représentation
  • Topie Impitoyable
  • XPOSITION Festival
    SINGAPOUR
  • 20H00
  • septembre
  • samedi 19
  • Représentation
  • Des ailleurs sans lieux
  • Festival Temps d'Aimer*
    Biarritz
  • 20H30
  • Création de pièces chorégraphiques, transmission d’un savoir-faire à partir de leurs expériences multiples, actions de médiation auprès des publics, engagement dans des projets de coopération internationales, les différentes activités de la compagnie interrogent à chaque fois les processus de création liés à l’acte artistique et les modalités de mise en œuvre de l’action culturelle auprès des publics.

    Le binôme fondateur de SINE QUA NON ART est résolument impliqué dans une réflexion permanente sur la mise en lien entre l’œuvre et le public pour parvenir à introduire la danse auprès de ceux qui, le temps d’une représentation ou d’une rencontre éphémère, viennent voir, ressentir, écouter, pratiquer cet art du corps dans l’espace et le temps, cet art de l’intuition et de la pensée du mouvement.

  • Christophe Béranger a été interprète au CCN Ballet-de-Lorraine de 1992 à 2013. Son parcours atypique au sein de la structure lui permet de travailler avec plus d’une soixantaine de chorégraphes. Dans le même temps, il chorégraphie, s’engage dans l’action culturelle, dirige le programme d’insertion professionnelle, assiste les chorégraphes. En 2011, il est nommé coordinateur artistique de la compagnie qu’il quitte en 2013.

    Jonathan Pranlas-Descours a été formé aux arts plastiques et à l’histoire des arts, puis aux métiers du théâtre à l’université d’Aix-Marseille. Il continue son parcours en tant qu’interprète dans diverses compagnies en Europe, et il intègre ensuite P.A.R.T.S à Bruxelles, de 2006 à 2010. Il poursuit son travail d’interprète en Belgique, Allemagne, France auprès de divers chorégraphes et initie en parallèle ses premiers travaux en tant que chorégraphe.

  • Les modalités d’écriture chorégraphique de SINE QUA NON ART résultent avant tout d’un processus de collaboration interdisciplinaire qui se réinvente au gré des projets : chaque projet propose un nouveau mode de collaboration qui induit un nécessaire renouvellement dans l’approche de la création artistique.

    La diversité des activités menées par la compagnie permet d’arpenter la notion de croisement entre les différentes manières de poser l’acte artistique : la confrontation des moyens de production et des modalités du travail de la danse avec des chorégraphes d’autres continents, donne lieu à des modes de collaboration inédites, à la constitution d’équipes éphémères, à des rencontres fortes ayant pour enjeu fondamental l’ouverture d’un espace de dialogue autour des problématiques artistiques interculturelles.