commandes

 

LA CONSAGRACIÓN DE LA PRIMAVERA

Compañia de Danza Contemporánea de Cuba

 

Suite à un premier temps de travail avec la Compagnie de Danza Contemporanea de Cuba, à La Havane en décembre 2016, les deux chorégraphes de la compagnie SINE QUA NON ART, Christophe Béranger et Jonathan Pranlas-Descours sont invités à travailler avec les danseurs de la compagnie cubaine sur la saison 2017-2018.

C’est dans le cadre des travaux de commandes effectués aux chorégraphes internationaux que la compagnie nationale de danse contemporaine cubaine, qui compte 44 danseurs, et qui est reconnue à travers le monde pour son excellence artistique et technique, a commandé la création d’une oeuvre chorégraphique qui sera inscrite au répertoire de la compagnie.

C’est à partir de la partition historique du « Sacre du Printemps » de Stravinsky, que les deux chorégraphes sont invités à créer une pièce pour la compagnie. Le choix de la partition musicale du Sacre du Printemps s’est rapidement imposé comme une évidence de la rencontre Franco-Cubaine autour d’une oeuvre musicale et chorégraphique emblématique, oeuvre musicale qui a largement influencée la musique cubaine, notamment grâce à la rencontre de l’auteur-musicologue Alejo Carpentier et Igor Stravinsky, et qui pourtant n’a jamais été joué à Cuba.
Six semaines de résidence à La Havane sont prévues, entre novembre 2017 et avril 2018, et six représentations auront lieu au Gran Teatro ‘’Alicia Alonso’’, théâtre également emblématique de La Havane, le 11,12,13 et 18,19,20 mai 2018 2017.

2017/18 – Création pour la compañia de Danza Contemporánea de Cuba / Pièce pour 22 danseurs-ses / Chorégraphie, Scenographie, Lumière: Christophe Béranger & Jonathan Pranlas-Descours / Costumes : Pauline Kieffer / Première 11,12,13 mai et 18,19,20 mai 2018  au Gran Teatro Alicia Alonso – La Havane – CUBA

 

 

 

RECOMPOSED

Ballet National du Kosovo

 

 » Recomposed  » met en excergue le role de la communauté et la place de l’individu dans notre société.
Comment vous recomposons-nous avec nous-même, au sein d’un groupe.
Cette évocation du pouvoir et des choix individuels explore le contexte culturel, au travers d’une recomposition contemporaine d’une partition musicale classique.
Les interprètes sont mêlés par une forte physicalité et un lyrisme éclatant, embrassant les partitions musicales des Quatre Saisons de Vivaldi, recomposées par le compositeur contemporain Max Richter.
Les compositions chorégraphiques associées aux partitions musicale offrent un cadre idéal pour révéler la fragilité touchante des interprètes de ce ballet atypique, avec un engagement total, une sincérité touchante au sein de l’œuvre.

 »Recomposed » nous renvoie à l’état actuel du Kosovo, à son avenir, à sa perception de des traditions que tous les danseurs partagent avec la culture albanaise.
Un travail qui nous rappelle comment l’expérience de l’altérité est un fondement de l’humain, de son expérience pour comprendre le monde, pour une meilleure conscience et un respect du travail que chacun accomplit et porte dans sa sphère culturelle et artistique.

2016 – Création pour le Ballet National du Kosovo / Pièce pour 24 danseurs-ses / Chorégraphie, Scenographie, Lumière: Christophe Béranger & Jonathan Pranlas-Descours / Costumes : Pauline Kieffer / Première 8 et 9 décembre 2016 au Theatre National de Pristina – Kosovo

 

 

rond10

SERENADE

Ballet de l’Opera-Théâtre Metz

 

Sérénade est une métaphore du désir amoureux s’articulant en quatre mouvements, l’envol, la densité, la solitude et la chute. C’est en partant du groupe pour aller vers l’individu, en démultipliant l’espace scénique, en se confrontant à la matière d’un autre corps, d’une autre surface que cette pièce explose et implose à la fois. La partition chorégraphique traverse l’espace et le temps avec virtuosité et révèle ainsi ce qui se cachait au centre, l’individu dans sa solitude et sa simplicité. Les états de corps se succèdent et des corps bruts se dévoilent. L’espace devient la matière, le sol devient le paysage, les corps deviennent une métaphore en perpétuelle action.

2012 – Création pour le Ballet de L’Opéra-Théatre Metz Métropole Chef orchestre Philippe Huy // Musique Piotr Illitch Tchaikovsky, Orchestre National de Lorraine Pièce pour 14 danseurs-ses Chorégraphie Christophe Béranger & Jonathan Pranlas-Descours.

rond11

ADAGIO SOLO

Ballet de l’Opera-Théâtre Metz

 

C’est dans un espace limité que ce solo/ duo évolue. La réduction de l’espace et la recherche numérique créé un écrin pour un duo au double lumineux. Cette commande propose des pistes d’exploration autour de la notion d’intimité, en prenant pour point d’appui musical l’adagio pour cordes de Barber. Une recherche qui tisse les rapports entre l’intime et les illusions, le visuel et le charnel, les partitions classiques et les arts numériques.

2012 – Création pour le Ballet de L’Opéra-Théâtre Metz Métropole Chef orchestre Philippe Huy // Musique Samuel Barber, Orchestre National de Lorraine Chorégraphie Christophe Béranger & Jonathan Pranlas-Descours.

rond12

APOLLON

Ballet de l’Opera-Théâtre Metz

 

Tout en autorisant les références au mythe, cette relecture contemporaine d’Apollon interroge la place du groupe face à l’individu choisi et/ou élu. C’est une pièce dont la dramaturgie cyclique interroge le potentiel subversif de l’individu face à la notion de pouvoir. Cette évocation de la puissance du choix individuel et du libre arbitre explore les codes chorégraphiques contemporains au sein d’une structure d’ensemble aux apparences classiques. Les danseurs sont entrainés dans une grande physicalité et un lyrisme fulgurant. La danse travaillant de concert avec l’interprétation musicale de l’Orchestre National de Lorraine offre un cadre propice pour révéler la fragilité touchante des interprètes, dans un engagement total d’une troublante sincérité.

2012 – Création pour le Ballet de L’Opéra -Théatre Metz Métropole Chef orchestre Philippe Huy // Musique Igor Stravinsky, Orchestre National de Lorraine Pièce pour 14 danseurs-ses Chorégraphie Christophe Béranger & Jonathan Pranlas-Descours.

 

 

 

RondAura

AURA

Christophe Béranger et Jonathan Pranlas-Descours interviennent en tant que chorégraphes invités pour une commande de création/transmission à l’Ecole du Ballet du Nord – CCN Roubaix – Nord Pas de Calais. L’enjeu de cette commande est double : revisiter l’écriture propre au trio en prenant pour appui les principes chorégraphiques à l’œuvre dans la création  « Des ailleurs sans lieux », et en transmettre la partition corporelle et rythmique à un groupe de 25 jeunes en formation pré-professionnelle.Un travail sur la forme simple mais exigeant, articulé autour d’une des fonctionnalités basiques du corps : la respiration. A la fois véritable acte de création incluant les étudiants et apport pédagogique leur permettant une diversification de l’approche chorégraphique, cette action ponctuelle se situe au cœur de l’engagement de SINE QUA NON ART pour la découverte et l’ouverture aux pratiques chorégraphiques.

2015 – Création pour l’école du Ballet du Nord / CCN Roubaix – Nord Pas de Calais.Pièce pour 25 danseurs-ses, présentée au Colisée de Roubaix – Made in Roubaix.Chorégraphie Christophe Béranger & Jonathan Pranlas-Descours.

rond2

IKOÏ

 

« IKOÏ » ou « En Marche » en Maori, est une pièce chorégraphique créée dans le cadre de la résidence de création de SINE QUA NON ART au lycée Jean Dautet – La Rochelle. Ce travail proposé aux élèves suivant l’option danse du lycée, constitue pour ces jeunes gens l’occasion de poser un premier acte artistique. La marche est le point central de ce travail chorégraphique : lorsque marcher n’est plus seulement un moyen de se déplacer, cela devient un moyen de projeter son action, révèle les intentions, focalise sur l’importance des directions à prendre. Ce travail éveille ainsi la conscience de son propre passage, de son environnement, et le geste tout d’abord quotidien recouvre une dimension plus complexe, symbolique, propice à mettre en œuvre l’engagement des adolescents sur le plateau. La dualité permanente de l’individu face au groupe, l’union ou la mise à l’écart sont ainsi mis en partition dans le cadre d’une écriture chorégraphique structurée et organique, proposant au spectateur une expérience intime de la fragilité des rapports humains.

2015 – Création pour les élèves de première et terminale, option Art Danse Lycée Dautet/ La Rochelle Pièce pour 22 danseurs-ses, présentée au Festival À corps.
Chorégraphie Christophe Béranger & Jonathan Pranlas-Descours.

 

rond3

ID#4

 

Ce travail de commande in situ s’adresse aux élèves en formation pré-professionnelle suivant le cursus du Jeune Ballet Atlantique – Conservatoire Musique et Danse de La Rochelle. Cet Impromptu Dansé a été conçu spécifiquement pour être présenté dans la cour du Tribunal de Commerce de La Rochelle. De ce fait, le processus d’écriture chorégraphique prend pour point d’appui les caractéristiques architecturales de ce lieu. L’acte chorégraphique est ici mis au service d’une révélation de la singularité d’un lieu. À partir de la forme du cercle, des spirales et des motifs circulaires utilisés pour le pavage de la cour, les principes chorégraphiques sont mis en œuvre pour interroger le lieu, le contrer, le déranger, le sublimer. Cacher pour mieux révéler, mettre à distance ce corps piéton qui foule le sol, questionner les relations des corps dans un espace où la force de l’architecture domine, avec le public à 360°.

2015 – Création pour le Jeune Ballet Atlantique – Pièce pour 8 danseurs-ses.
Chorégraphie Christophe Béranger & Jonathan Pranlas-Descours.

 

rond5

Des lieux, des autres, des ailleurs

 

Dans le cadre de la résidence de création de SINE QUA NON ART au lycée Jean Dautet – La Rochelle, et dans le temps du processus de recherche pour la création de la pièce « Des ailleurs sans lieux », SINE QUA NON ART propose un temps de création avec les élèves de première et terminale option Art/Danse. Dans ce cadre balisé, la réponse à la commande s’est configurée autour d’une action de transmission des matériaux de recherche de l’équipe professionnelle et d’une réadaptation des notions que ce travail chorégraphique impose. Comment se réapproprier une forme ? Par quel moyen aborder un travail performatif ? Quelles sont nos limites face au souffle ? Où commence la danse pour un adolescent ? Être sur scène, quelle qualité d’expérience, comment et pourquoi ? Être en représentation ou donner à voir ?

Pièce pour 12 danseurs-ses présentée au Festival À corps et au CCN de La Rochelle.
Chorégraphie Christophe Béranger & Jonathan Pranlas-Descours.

 

rond4

ID#3

 

Cet Impromptu Dansé investit la totalité de l’espace du Centre Intermondes – La Rochelle et propose une déambulation chorégraphique au public, témoignage de la rencontre entre 47 jeunes artistes français et brésiliens, comme une invitation au voyage interculturel. Un parcours ludique et sensoriel où le spectateur passe de l’intérieur à l’extérieur, de l’imaginaire au réel, de l’intime à la foule. Chacun à son rythme compose son propre trajet dans cette installation-performance s’inscrivant dans plusieurs types d’espace : espace de projection pour le court métrage réalisés à partir des portraits dansés de quatre jeunes brésiliens dans les lieux emblématiques de La Rochelle, espace d’immersion collective dans une douce pénombre bercée par les murmures des interprètes venant soutenir les soli qui fendent la foule, espace intimiste d’un petit salon saturé de lumière et ouvert à tous les vents en haut d’un escalier où l’on assiste à une danse curieuse et intime des regards. Ce voyage s’achève au jardin avec les 47 jeunes danseurs-es pour une ode finale à la puissance de la différence et à la liberté de danser.

 

2014 – Création pour Ingrid, Raquel, Rafael, Allef, 21 jeunes danseurs du JBA/ conservatoire de Musique et de Danse/ La Rochelle et 22 élèves de l’option Art/Danse du lycée Dautet/La Rochelle.
Pièce pour 47 danseurs-ses présentée au Centre Intermondes le 26 septembre 2014.
Chorégraphie Christophe Béranger & Jonathan Pranlas-Descours

 

rond6

LA CARASCO

 

Dans le cadre de la résidence de création de SINE QUA NON ART au lycée Jean Dautet – La Rochelle, et dans le temps du processus de recherche pour la création de la pièce « Des ailleurs sans lieux », SINE QUA NON ART propose un temps de création avec les élèves de première et terminale option Art/Danse. Dans ce cadre balisé, la réponse à la commande s’est configurée autour d’une action de transmission des matériaux de recherche de l’équipe professionnelle et d’une réadaptation des notions que ce travail chorégraphique impose. Comment se réapproprier une forme ? Par quel moyen aborder un travail performatif ? Quelles sont nos limites face au souffle ? Où commence la danse pour un adolescent ? Être sur scène, quelle qualité d’expérience, comment et pourquoi ? Être en représentation ou donner à voir ?

2014 – Création pour les élèves de première et terminale, option Art Danse Lycée Dautet/ La Rochelle
Pièce pour 12 danseurs-ses présentée au Festival À corps et au CCN de La Rochelle.
Chorégraphie Christophe Béranger & Jonathan Pranlas-Descours.

 

rond7

ID#2

 

« L’acte artistique ne peut pas se restreindre à la création d’une œuvre d’art. Il nous faut occuper un espace, créer un territoire ouvert sur la ville et TOUS ses quartiers pour favoriser la rencontre du public avec les arts et les artistes ». C’est à partir de cette affirmation que SINE QUA NON ART introduit ses Impromptus Dansés auprès des artistes interprètes en formation au Jeune Ballet Atlantique. Pour cela, les jeunes danseurs sont invités à expérimenter leur danse en milieu extérieur, avec des outils et matériaux préalablement travaillés en studio. Dans un premier temps présenté au Cloître des Dames Blanches, un des objectifs majeurs de ce travail a résidé dans la translation de cette structure chorégraphique dans un espace à l’empreinte architecturale diamétralement opposée. Ils ont donc investit dans un second temps le parvis de La Sirène – Espace pour les Musiques Actuelles, lieu à l’architecture marquée par l’histoire industrielle rochelaise.

2013 – Création pour le Jeune Ballet Atlantique –
Pièce pour 18 danseurs-ses. Chorégraphie Christophe Béranger & Jonathan Pranlas-Descours.

 

rond8

LA RUE DE LA BLAGUE DU MONDE

 

«La rue de la blague du monde» est une pièce écrite et créée pour les danseurs du Jeune Ballet Atlantique – Conservatoire Musique et Danse de La Rochelle. Cet acte artistique destiné aux étudiants de dernière année leur permet de se confronter au processus de création dans des conditions professionnelles. L’élaboration des matériaux chorégraphiques est directement issue du vécu de ces jeunes artistes interprètes : il s’agit avant tout de prendre la mesure de son environnement, et d’explorer le geste chorégraphique permettant d’en être le reflet, l’écho, la trace…Dans cette rue qui symbolise le monde et son ironie de tous les instants.

2013 – Création pour le Jeune Ballet Atlantique – Pièce pour 12 danseurs-ses.Chorégraphie Christophe Béranger & Jonathan Pranlas-Descours.

 

rond9

ID #1

 

Le concept d’Impromptu Dansé offre à l’équipe artistique de SINE QUA NON ART la possibilité de mettre en danse l’architecture de la ville, le patrimoine urbain ou rural, de renouveler le regard des habitants sur leur environnement le temps d’un instant. Cette démarche de création In Situ dans l’espace public offre des formes chorégraphiques courtes et fulgurantes : elles sont le fruit de la rencontre entre la structure d’improvisation et l’espace, le monde qui l’entoure. Composer dans l’instant, construire, déconstruire, reconstruire : l’impromptu dansé permet d’inscrire le mouvement, les corps, les sons dans l’environnement architectural. Sous l’impulsion du Centre Intermondes, cet Impromptu Dansé est le résultat de la rencontre artistique de SINE QUA NON ART avec les artistes internationaux en résidence à La Rochelle.

2013 – Création pour le Centre Intermondes – La Rochelle Pièce pour 3 danseurs-ses et 1 musicien. Chorégraphie Christophe Béranger & Jonathan Pranlas-Descours.

. . . . . . . . . . .  HorsFormat#  . . . . . . . . . . .  

Les Hors formats sont des projets transversaux, qui selon des principes simples et directs donnent accès à des espaces de créations atypiques, informels, novateurs.

La création est menée en collaboration avec un autre artiste qui peut être issu d’un autre champs artistique.

Quelques jours de résidence et un espace à investir. Le contexte n’est souvent pas lié à l’art chorégraphique, c’est ce qui permet d’aller à la rencontre du public en dehors des salles de spectacle habituelles. Célébration, ouverture de festival, croisement arts numériques, film, musiques actuelles , lieux patrimoniaux, autant de contexte ou la compagnie est invitée pour créer et interroger le format de la représentation.

La carte blanche artistique est un des paramètres qui définit le « hors format ».En revanche la réflexion jointe avec les lieux, les collaborateurs, les organisateurs nous guident afin d’aboutir à un projet cohérent, qui respecte le contexte original de l’évènement et permet d’être surpris par la création.

Agenda des « HorsFormat »

HorsFormat#6   –   7 janvier 2017
Alliance Française de La Havane – Cuba

HorsFormat#5   –    24 et 25 septembre 2016
Macau – FESTIVAL – Chine

HorsFormat#4   –    3 juin 2016
Point Ephémère – FESTIVAL « Petites formes D-Cousues » –  Paris

HorsFormat#3   –    26 mars 2016
ZERO1 – FESTIVAL DES ARTS NUMERIQUES – La Rochelle

HorsFormat#2   –    24 novembre 2015
Ouverture du FESTIVAL DU FILM CHINOIS –  La Rochelle

HorsFormat#1   –    24 septembre 2015
10 ans du Centre Intermondes – La Rochelle